Les e-relevés d’opération

Parmi les éléments de la relation banque-client rendus obsolètes par internet, il y a le relevé de compte papier, que votre banque vous expédie (expédiait ?) à intervalles réguliers, parfois moyennant finances.

Désormais, grâce au réseau, les listes d’opérations sont consultables en ligne, 24 h sur 24 et peuvent être triées, paramétrées à volonté. De plus, internet permet aux banques de mettre en place de nouveaux services, inimaginables avant, comme la visualisation, au fur et à mesure des quinzaines, des intérêts courus.

Le relevé de compte « classique » reste toutefois important, pour garder une trace (et justifier, le cas échéant) des opérations passées sur le compte. Les banques en ligne se doivent donc d’éditer ce type de document (souvent en pdf), de le rendre accessible et imprimable dans leur espace client et de le conserver pendant toute sa durée de validité (10 ans).

Pour ce test des e-relevés d’opération, nous attendons donc des banques :

  • qu’elles nous permettent de visualiser, au fur et à mesure, les intérêts courus de notre livret, et le taux d’intérêt en vigueur.
  • qu’elles nous permettent de visualiser clairement nos opérations, de les trier, d’opérer des recherches ciblées.
  • qu’elles mettent à notre disposition, en ligne, des relevés électroniques (ou e-relevés) imprimables à la fois clairs et informatifs.
  • qu’elles conservent ces e-relevés suffisamment longtemps, et qu’elles nous proposent, le cas échéant, de nous les envoyer par voie postale.
  • idéalement, que la périodicité d’édition des relevés soit ajustable (par exemple : mensuel pour un livret ayant de nombreuses opérations ; trimestriel, semestriel voire annuel, sinon).

Les livrets testés

E-relevé du compte sur livret Carrefour Banque (essai 2013-2014)

On aime – Le fait de pouvoir visualiser les intérêts courus et le fait de pouvoir trier les opérations effectuées dans notre historique. L’existence d’un « relevé épargne » papier.

On aime moins – La promesse non tenue d’un relevé en ligne et le fait que l’on ne sache pas quand il sera mis en ligne. L’impossibilité d’ajuster la périodicité des relevés.

Notre note : 1/5

E-relevé du compte épargne Cetelem (essai 2013-2014)

On aime – Le fait que les intérêts courus apparaissent dans le détail du compte et l’historique des opérations. La possibilité de consulter notre relevé de compte en ligne. La mention de la dispense d’acompte sur ce relevé.

On aime moins – Le fait de ne pas avoir été prévenu de cette publication. L’absence de mention du taux en vigueur. Le fait que ce e-relevé de compte ne soit édité que tous les 6 mois et non en fonction des mouvements réalisés sur le livret.

Notre note : 3/5

E-relevé du Compte sur Livret Boursorama (essai 2012-2013)

Notre note : 3,5 / 5. Boursorama Banque se distingue grâce à une page d’accueil complète, qui affiche dès les premières lignes le taux de rémunération du compte et les intérêts cumulés. En revanche, la banque en ligne ne nous informe pas lorsqu’un e-relevé est disponible et ne permet pas de paramétrer leur périodicité.

E-relevé du livret Zesto (essai 2012-2013)

Notre note : 3,5 / 5. Les e-relevés sont faciles d’accès dans l’espace client et restent conservés par la banque en ligne pendant 10 ans. Toutefois, les relevés sont minimalistes et n’affichent ni le taux de rémunération en vigueur, ni les intérêts capitalisés.

E-relevé du Compte Epargne Direct HSBC (essai 2010-2011)

Notre note : 4 / 5. La visualisation des intérêts courus est immédiate, dès la page d’accueil. La liste des opérations est claire, on peut y faire des recherches et les trier en fonction de plusieurs critères. Les e-relevés sont faciles d’accès, HSBC nous prévient par mail lorsqu’un nouveau relevé est disponible. Par contre, la fréquence des relevés n’est pas paramétrable.

E-relevé du Livret Epargne Orange (essai 2010-2011)

Notre note : 4,5 / 5. La page d’accueil présente clairement toutes les informations utiles. L’accès aux e-relevés est facile, ils sont conservés pendant dix ans. Un petit plus, l’outil de téléchargement dans un logiciel de gestion personnel. Par contre, la fréquence des relevés est forcément mensuelle et ING n’avertit pas par mail de leur disponibilité.

E-relevé du Livret BforBank (essai 2010-2011)

Notre note : 3 / 5. Le e-relevé du Livret BforBank est, en lui-même, suffisamment détaillé. Par contre, sa périodicité, annuelle par défaut, n’est pas ajustable. Le problème vient surtout de l’interface de consultation, qui n’affiche les opérations que 5 par 5, et ne prévoit pas d’outil de recherche. Retrouver une opération un peu ancienne s’avère donc extrêmement fastidieux.

E-relevé du Livret + Fortuneo (essai 2010-2011)

Notre note: 3,5 / 5. La page d’accueil est très complète avec de nombreuses informations détaillées. L’interface, simple et rapide, permet de retrouver le solde du compte ou une opération à une date donnée. Le point décevant reste l’e-relevé, de périodicité annuelle, il ne fournit que le strict minimum avec le solde du compte et un historique des opérations.

E-relevé du Compte Epargne Monabanq (essai 2010-2011)

Notre note : 4,5 / 5. Certes, l’e-relevé en lui-même est un peu rudimentaire. Mais pour le reste, Monabanq réussit un sans-faute, avec l’interface de consultation des opérations la plus complète et paramétrable des cinq banques testées.

Bilan 2011

Dans l’ensemble, les cinq banques testées offrent à leurs clients des interfaces de consultation d’opérations pratiques et complètes. Seule BforBank est assez nettement en-dessous dans ce domaine, en ne proposant pas d’outil de recherche et de tri des opérations.

Du côté des e-relevés, le constat est plus décevant. Leur fréquence est rarement ajustable, leur durée de conservation rarement précisée.  Seule deux banques sur cinq préviennent, par mail, de leur disponibilité. Enfin, les documents fournis par Fortunéo et Monabanq sont très insuffisants en terme d’informations fournies.

Ce contenu a été publié dans Banc d'essai, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *