Réception des IFU (imprimé fiscal unique)

Avec le printemps vient le temps, pour les particuliers, des déclarations de revenus aux services fiscaux. Les cinq livrets que nous avons testés étant fiscalisés, les intérêts générés au cours de l’année 2010 doivent leur être déclarés, quand bien même nous avons opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL).

Il s’agit, en l’occurrence, de reporter le montant de ces intérêts dans les cases 2TR et 2BH, si vous avez opté pour la déclaration à l’impôt sur le revenu, et dans la case 2EE, si vous avez préféré le PFL. Pour plus de détails sur la question, voir la page fiscalité des livrets bancaires sur cBanque.

Pour nous aider à nous y retrouver, et surtout pour justifier des montants déclarés, les banques nous font parvenir, depuis le mois de février, des imprimés fiscaux uniques (IFU), à joindre à la déclaration de revenus. Le point sur leurs pratiques en la matière.

HSBC

La banque britannique a été la première à nous faire parvenir l’IFU, par courrier, dès le début du mois de février. En plus du document à fournir aux services fiscaux, HSBC joint une lettre d’explication et une “déclaration récapitulative”, sorte de fac-similé de votre feuille d’impôts où sont reportées les sommes à déclarer.

Veillez toutefois à ne pas égarer ces documents, car ils ne sont pas disponibles en ligne, dans votre espace client.

ING Direct

Sauf inscription préalable au service ”IFU 100% électronique”, ING Direct vous fait parvenir le document par courrier. Il se compose de deux exemplaires de l’imprimé proprement dit, dont un à conserver, et de la déclaration récapitulative, avec les sommes à reporter.

Pas de courrier d’explication : si vous avez des questions, ING vous propose de vous connecter à son site, où on trouve effectivement une aide en ligne. L’IFU est par ailleurs consultable et téléchargeable dans la partie fiscalité de l’espace client.

BforBank

Fin mars, BforBank nous a fait parvenir par courrier l’imprimé fiscal, accompagné d’une lettre explicative et du fac-similé de la déclaration. Le document est également disponible en ligne, dans l’espace client, à la rubrique “Relevés et documents.”

Monabanq

Pas d’envoi par courrier chez Monabanq. La banque nous a fait parvenir le 31 mars un mail nous signalant la disponibilité de l’IFU  sur son site internet.

Dès l’arrivée dans l’espace client d’ailleurs, un rappel s’affiche, avec le lien permettant d’accéder directement au document et de l’imprimer.

Joint à l’IFU, on retrouve un courrier d’explication. Petit plus de Monabanq, celui-ci est  personnalisé, puisqu’il reprend l’option fiscale choisie et le montant des intérêts à déclarer. Pratique.

Mise à jour (11 avril 2011) – Nous avons été impatients : Monabanq nous a finalement fait parvenir, ce week-end, l’IFU par courrier postal.

Fortuneo

Au moment d’écrire ce billet (le 7 avril), Fortuneo ne nous a pas encore fait parvenir l’IFU. Il n’est pas non plus disponible dans l’espace client.

Màj (14 avril 2011) – Nous avons finalement reçu hier, par courrier postal, l’IFU du Livret +. Impossible, toutefois, de vérifier que le document est également disponible en ligne : notre compte a en effet été clôturé il y a quelques jours. Très classiquement, le courrier se compose d’une lettre explicative très complète, de l’imprimé fiscal proprement dit et du fac-similé de la déclaration.