Clôture du Compte Epargne Direct

Grâce à son mode de rémunération particulier, le CED de HSBC a été notre compte de référence au cours de ce banc d’essai. Premier ouvert, c’est aussi le dernier livret que nous clôturons.

Avant toute chose, et comme pour les précédents livrets, nous commençons par retirer 1.230 euros du compte, en prenant soin de ne conserver que les 10 euros minimum. Nous téléchargeons également tous les documents liés au compte dont nous pourrions avoir besoin par la suite, et notamment les e-relevés.

Vient le moment de chercher, sur le site d’HSBC, des informations sur la manière de clôturer le compte. L’interface client de la banque britannique ne brillant pas par son exhaustivité, nous ne nous étonnons pas de ne pas y trouver trace d’informations sur le sujet.

Nous nous reportons donc aux conditions générales, que nous avions téléchargées et conservées depuis l’ouverture du CED. Elles sont disponibles sur la page du site dédié au CED. Sans surprise, HSBC demande la traditionnelle lettre signée en recommandé. Nous allons toutefois envoyer la nôtre en courrier simple, histoire de voir si elle sera prise en compte.

Enfin, HSBC annonce un préavis de 8 jours avant fermeture. Parviendra-t-elle à tenir ce délai ?

(Mise à jour 16 mai 2011) Depuis le début de ce banc d’essai, nous avions déjà remarqué plusieurs fois que les relations à distance avec HSBC étaient parfois complexes. Confirmation pour la clôture du compte.

Voici donc douze jours que notre courrier est parti. Sans nouvelles, nous décidons de passer un coup de fil au service clients de HSBC. Là, un conseiller nous confirme que la banque a bien reçu la lettre mais n’en a pas tenu compte, car elle n’était pas envoyé en recommandé avec accusé de réception. Il m’assure que HSBC nous a fait parvenir un mail de relance à ce propos. Après vérification, nous n’en trouvons pas trace. S’en suit le dialogue suivant :

(Nous) – Mais pourquoi le recommandé est-il impératif ?

(Lui) – C’est pour le client, pour qu’il ait une preuve de la réception du courrier.

(Nous) – Mais je suis le client, et vous venez de me dire que vous aviez reçu le courrier. Cela me suffit comme preuve.

(Lui) – Oui, mais c’est prévu comme ça dans les conditions générales…

C’est le cas, en effet. Toutefois, cela figure également dans les conditions générales des autres banques que nous avons testées. Et aucune n’a refusé de prendre en compte notre courrier pour cette raison.

Nous voici donc contraint de renvoyer un nouveau courrier, et de régler cette fois 4,38 euros d’affranchissement. A suivre…

(Mise à jour 26 mai 2011) – 10 jours après l’envoi du second courrier, HSBC a finalement pris en compte notre demande de clôture de compte. Pas de lettre, ni même de mail pour nous avertir : nous avons simplement constaté que le solde du Compte Epargne Direct avait été viré sur notre compte courant.

Notre note : 1 / 5. Plus de détails.
Ce contenu a été publié dans CED HSBC (plus commercialisé), avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *