Compte Epargne Direct de HSBC : le bilan

Avec une note globale de 2,90 sur 5, le Compte Epargne Direct (CED) de HSBC arrive dernier de notre banc d’essai des livrets en ligne.

Cela n’en fait pas pour autant un livret à déconseiller. Tout d’abord, ses caractéristiques de rémunération (intérêts calculés au jour le jour), qui avaient justifié qu’on l’intègre dans notre banc d’essai, restent très pratiques pour virer de l’argent d’un compte à l’autre sans perdre une quinzaine d’intérêts à chaque fois. Au moment où nous avions commencé ce comparatif, le CED était d’ailleurs le seul livret d’épargne du marché français à afficher cette particularité. Depuis, il a été rejoint par deux concurrents, VTB Bank (dont le Compte Epargne affiche une moindre rémunération, 1% brut) et TooKam (dont le Compte épargne est mieux rémunéré, 2% brut, mais avec un plafond plus bas, 20.000 euros).

Recours au papier

Ensuite, le CED obtient des notes très correctes pour les opérations les plus courantes : virements, consultation des e-relevés, versement des intérêts… Il a par contre été lourdement pénalisé par deux opérations moins fréquentes : la saisie de RIB (permettant d’autoriser les virements vers des comptes externes) et la clôture du compte.

D’une manière générale, HSBC a trop souvent recours au courrier papier, là où on aurait préféré pouvoir utiliser directement l’interface web. D’autant que le délai de traitement de ces courriers a été anormalement long, par rapport aux concurrents. Le comble, dans le domaine, a été la procédure de clôture, qui a nécessité l’envoi de deux courriers, dont un en recommandé, et plus de 20 jours pour être traitée.

Pratique, mais peu rémunérateur

Mais après tout, même si le CED est une exclusivité Internet, HSBC n’est pas une banque en ligne, et cela se sent. Un exemple : pour accéder à l’espace client du CED, trois clics sont nécessaires depuis la page d’accueil de HSBC France. C’est au moins un de trop.

Au final, le CED est donc très pratique à posséder si l’on souhaite optimiser la rémunération de son épargne en jonglant d’une promotion à une autre. Par contre, il est insuffisamment rémunéré (1,60% brut à compter du 23 juin prochain, et pas de promo de bienvenue, pour un taux du Livret A actuellement à 2%) pour être pertinent comme placement à plus long-terme.

Ce contenu a été publié dans CED HSBC (plus commercialisé), avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Compte Epargne Direct de HSBC : le bilan

  1. zebigbos dit :

    Le point fort de ce livret est la carte de retrait gratuite en france et à l`étranger

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *